Message de Michel Bruzat, Théâtre de la Passerelle

Aux spectateurs, amis du Théâtre de la Passerelle. 

“Ensemble”Je vais relire encore et encore Montaigne, pour qu’il me conseille et me console . 
Mon métier et mon art, c’est vivre.”

Dans cette époque inhumaine comme la notre, n’abandonnons pas ce qui nous est propre. 
Vivre en homme libre, c’est refuser d’exercer et de subir la terreur” écrivait Camus. 

Relisons Voltaire, Eluard, 
Relisons Büchner dont le “Léonce et Léna” nous rappelle que le marché voudrait faire de nous, acteurs et spectateurs, des “marionnettes avec des nez bleu ciel” dont il tirerait impunément les ficelles. 

Alors continuons à secouer l’indifférence et la résignation.
Les répétitions du spectacle prévu du 26 au 31 décembre, “L’ALTESSE DE L’AIR” avec Marie Thomas et les répétitions du spectacle “Une légère blessure” de Laurent Mauvignier avec Mauricette Touyèras, spectacle qui aura lieu du 9 au 14 mars 2021, se poursuivent.

Nous avons eu tellement de plaisir avec Flavie, à vous retrouver pour “Merci” – vous étiez 253 !!!

Toute l’équipe de la passerelle se joint à moi pour exprimer leur tristesse de voir cet oasis de liberté et de fraternité qu’est le Théâtre de la Passerelle à nouveau affecté et leur détermination à le faire vivre au plus vite. 

Je vous souhaite de rester en bonne santé.

Il s’agit d’apprendre à vivre et non pas à mourir. 

Un avenir est à la portée de nos intelligences collectives. 

On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime qu’on les aime. 

Michel Bruzat